Arrêter ce sucre pourtant si bon...

Nous connaissons les méfaits du sucre sur le corps et sur la santé. Pourtant, il semble impossible d’en réduire sa consommation. Notre cerveau a associé cette saveur au réconfort avec le lactose du lait maternel. Qui n’aime pas un bon dessert ? Nous avons de nombreuses raisons de vouloir arrêter le sucre : pour perdre du poids, se sentir mieux, éviter les maladies ou simplement pour manger sainement. Pourquoi est-il si difficile d’arrêter d’en consommer ? Le sucre agit comme une véritable drogue sur le cerveau, et nous pensons qu’il est impossible de s’en passer. Pourquoi est-ce si difficile d’arrêter d’en consommer ?

Addiction au sucre : comprendre d’où elle vient

Avant d’arrêter le sucre, nous devons comprendre ce qu’il est exactement, savoir où trouver le sucre caché et comment nous en devenons addict. Derrière les appellations sucre roux ou sucre blanc, sirop de glucose, sucre glace ou cassonade, il n’existe réellement que deux types de sucre.

Qu’est-ce que le sucre ?

Le sucre est un terme générique qui désigne les glucides, nutriments présents dans l’aliment. Il faut distinguer le sucre ou glucides simples ( autrefois appelé sucre rapide ) qui a le goût sucré; des amidons ou glucides complexes ( anciennement désigné comme sucre lent ).

Dans la famille des glucides simples, nous retrouvons :

  • Le glucose qui est naturellement présent dans les aliments végétaux au goût sucré.

  • Le fructose lui se trouve dans les fruits, mais également dans certains légumes. Il se cache aussi dans quelques tubercules de certaines plantes.

  • Le galactose et le lactose sont des sucres déjà présents naturellement dans le lait et ses produits.

  • Le maltose est issu de l’amidon de l’orge ou du maïs après un procédé de dégradation.

  • Le saccharose communément appelé le sucre. Souvent issu de la canne ou de la betterave. Il est composé de glucose et de fructose.

Le sucre est naturellement présent dans :

  • La farine,

  • les céréales,

  • les légumes racines,

  • les produits laitiers ( le lactose ),

  • les fruits.

Le sucre, sous différentes formes, se cache même dans les préparations salées. Plus de 70% d’entre eux en contiennent pour augmenter le goût ou pour la conservation. Les sauces, les conserves, les légumes râpés ou en bouillon, les soupes industrielles, la charcuterie, les bâtonnets de crabes. Même dans certains produits de régime allégés en graisse, on retrouve du sucre. (0% de matières grasses, n’implique pas zéro sucre) . Alors comment ne pas en devenir accro au sucre ?

Arrêter le sucre : comprendre les raisons

Arrêter sa consommation de sucre, c’est gagner en espérance de vie. En effet, selon l’étude parue dans la revue scientifique The Lancet, les grands consommateurs de glucides augmentent leur risque de décès prématuré de 28%. Il augmente les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète et d’obésité. L’Anses qui est l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, préconise une consommation maximale de 100 grammes par jour et pas plus d’une boisson sucrée.

Quels sont les risques d’une grande consommation de sucre ?

Nous le savons aujourd’hui, le sucre consommé de manière excessive accroît grandement les risques de maladies. Pour le Dr Lustig, un endocrinologue et pédiatre américain, le sucre serait aussi néfaste que le tabac ou l’alcool. Pour luin le sucre est la cause principale du diabète et de l’obésité.

Quand le taux de sucre dans le sang (la glycémie) augmente et chute rapidement, des symptômes de déprime, de stress ou de mauvaise humeur sont ressentis. La surconsommation répétée de sucre favorise également les risques d’inflammation cérébrale, ce qui provoquerait une dépression, particulièrement chez les adolescents. L’université d’Emory a démontré qu’il existe un lien entre consommation excessive de sucre et comportements dépressifs et anxieux.

Les effets sur le cerveau laissent à penser à des chercheurs que des maladies de dégénérescence cognitive comme la maladie d’Alzheimer, auraient pour cause, une trop grande consommation de sucre.

Ce qui se passe après une cure détox au sucre

Pour vous motiver à arrêter le sucre naturellement, voici une liste non exhaustive de ce qui se passe dans votre corps quand vous faites une cure de détox au sucre.

  • Une plus jolie peau : Parce que le sucre active le processus de déformation et de perte d’élastique de notre peau, il favorise le processus de vieillissement et l’apparition des rides. Il favorise également l’acné. Après deux semaines seulement sans sucre, la différence sur le visage est visible. Autrement dit, on paraît plus jeune.

  • Des défenses immunitaires plus efficientes : stopper le sucre permet de retrouver un système immunitaire plus sain et plus fort, ce qui aide à lutter contre les virus et autres pathogènes.

  • Une perte de poids : le sucre augmente la résistance à la leptine ( hormone de satiété ). Ainsi le cerveau ne reçoit plus le signal qu’il n’a plus faim. En cessant la consommation de sucre, les hormones indiqueront à nouveau au cerveau quand il aura assez mangé.

  • Le risque de diabète est réduit.

  • Le risque de maladies cardiovasculaires diminue.

  • De nombreux autres avantages et bienfaits pour le corps comme : une meilleure hygiène dentaire, une meilleure libido, des règles moins douloureuses, une meilleure humeur …

Stop au sucre oui mais pas tous !


Et c’est là la clé, dans la mesure et le recul, tous les glucides ne sont pas mauvais, votre organisme en a besoin, mais il vous faut les sélectionner. Les sources brutes non transformées et de qualité sont les meilleures comme les fruits frais, séchés (mais réhydratés pour leur consommation), les produits céréaliers semi complets ou complets par exemple. Cela ne veut pas dire que vous n’avez pas le droit de vous autoriser une bon sorbet en famille, une barre chocolatée ou une part de gâteau, mais cela ne doit pas être la règle.

Accro au Sucre : se faire aider

Comme pour toute addiction, il est préférable de se faire accompagner. Pour une addiction au sucre, vous pouvez consulter un (e) hypnothérapeute, un (e) naturopathe, pouvant vous aider à entreprendre une réforme alimentaire et à réguler votre consommation de sucre dans votre alimentation.

Peut-on remplacer le sucre ?

Il existe des substituts dans le commerce, les édulcorants, si populaires, de manière générale, ils ne sont pas recommandés. Les études scientifiques n’ont pas encore pu prouver les réels bénéfices, ni leur non-dangerosité sur la santé. L’Anses estime qu’à ce stade des éléments connus et inconnus, elle n’encourage pas la consommation de ces produits.

Pour arrêter naturellement, il est préférable de commencer par une cure détox de quelques jours (durée à déterminer avec votre naturopathe ). Les papilles gustatives ont de la mémoire, il peut-être nécessaire de leur laisser le temps d’oublier le goût sucré comme elles en ont l’habitude. Quelle alternative choisir entre le sucre de coco, la stévia, le sirop d’agave ou le miel ? Le sucre complet comme Rapadura ou Muscovado ont conservé leurs acides aminés et leurs minéraux. Ce sont des sucres naturels qui ont un pouvoir sucrant léger, mais plus de saveur. Ils peuvent être utilisés durant la période de détox. Vous pouvez même continuer à cuisiner des desserts tout en vous passant du sucre.

Comme nous l’avons vu, le sucre se retrouve dans les aliments à la fois sucrés et salés. Il est difficile d’arrêter d’en consommer, mais pas impossible. Contrairement aux idées reçues, on peut stopper son addiction au sucre naturellement. Même si le corps en a besoin physiologiquement, le sucre présent dans les fruits et les légumes sont suffisants.

Pour perdre du poids, diminuer les risques de diabète, être en meilleure forme, paraître plus jeune ou tout simplement pour manger sainement et être en meilleure forme.



Articles récents
Archives