Déculpabiliser

"Allons, ce n'est pas grave, tout le monde peut se tromper, tu feras mieux la prochaine fois.....! "

"Alors pourquoi ne méritez-vous pas la même tolérance ? Pourquoi êtes-vous si sévère envers vous-même ?

Qui parle par votre bouche ? Votre sévère parent ou éducateur qui vous a traité ainsi dans le passé ?

Vous êtes adulte, vous pouvez cesser de lui donner la parole et remplacer par des mots aimants ces termes accusateurs qui vous ont blessés dans votre enfance.

Lorsqu'un petit enfant apprend à marcher, à votre avis, quelles phrases lui donneront envie de se surpasser ? De recommencer encore ? Les reproches ? Les critiques ? Les "t'es nul, tu n'arriveras jamais....."

ou plutôt les encouragements, la foi que nous mettons en lui ? Notre confiance dans ses capacités qu'il ressentira ?

Pour nous, c'est la même chose, notre enfant intérieur entend aussi les qualificatifs humiliants et les noms d'oiseaux dont nous nous traitons !

"Aime ton prochain comme toi même" veut dire aussi "aime-toi autant que tu aimes ton prochain!" Ou un autre proverbe : "charité bien ordonnée commence par soi-même !

"Traitez-vous aussi bien que vous traitez les gens que vous aimez ! La perfection n'existe pas et il serait illusoire et épuisant d'essayer de l'atteindre ! Les erreurs servent à apprendre et sont nécessaires, et souvent salutaires.

J'AI LE DROIT de me tromper, sans me juger ni me critiquer, car la perfection n'existe pas, et que c'est surtout dans l'erreur que j'apprends le plus sur moi.

C'est ce qui me permet d'évoluer, de comprendre, de changer...

JE ME PARDONNE mes erreurs, tout comme je pardonne leurs erreurs (c'est pas grave !...) à ma meilleure amie et aux personnes que j'aime !

Si je suis trop dur (e) envers moi-même, je me dévalorise au lieu de m'encourager. Je deviens donc plus tolérant envers mes faiblesses et mes erreurs, je les reconnais, j'en tire la leçon pour une prochaine fois et je lâche-prise.

Ainsi, je garde mon énergie et ma paix intérieure pour rebondir, aller de l'avant et me corriger, au lieu de les perdre à regretter, me faire du mal, m'injurier sans fin et m'en vouloir à mort, ce qui ne changerait de toute façon rien à ce qui s'est passé !

Articles récents
Archives