L'être humain, un frugivore

Depuis toujours, nous avons été amenés à penser que l'être humain est un omnivore. Cependant, cette alimentation a toujours été accompagnée de maladies spécifiques telles que la goutte, l'arthrose, le diabète et plus récemment les maladies cardiaques et les cancers. Une observation plus détachée de la physiologie humaine est nécessaire pour mieux comprendre quel type d'alimentation est la mieux adaptée pour notre espèce.

En comparant les différents organes de la digestion ainsi que quelquesautres éléments, force est de constater que notre constitution nous place dans la catégorie des frugivores. Pourtant, nous mangeons de la viande et des céréales depuis des milliers d'années ! Oui, mais ce n'est pas

parce que nous en mangeons que ces aliments sont adaptés à notre physiologie. Et, selon la pensée hygiéniste, l'éloignement de notre type d'alimentation inné serait la cause majeure de l'ensemble des maladies, dégénérescences, malaises et mal-être que nous connaissons dans nos

civilisations.

A titre d’exemple, nous sommes d’accord sur le fait que la vache est herbivore. Pourtant, dans les élevages industriels celle-ci est nourrie, entre autres, de maïs et même de farines animales. Cette alimentation ne fait pas mourir la vache, elle semble bel et bien y survivre. Nous pourrions donc en conclure que la vache est omnivore puisqu’elle peut manger des aliments autres que ceux adaptés à son espèce. Par contre, nous observons des états de dégénérescence à moyen et long terme. Il en est de même avec l’être humain. Il peut très bien se nourrir autrement que ce que la Nature a prévu pour lui, mais toute alimentation non adaptée à sa physiologie produit à la longue des états de dégénérescence tels que nous les connaissons.

Besoins alimentaires

Contrairement à la croyance populaire, une alimentation strictement frugivore, c'est-à-dire composée de fruits mûrs, de légumes frais, de graines et de noix, comblera tous vos besoins en protéines, vitamines, minéraux et autres éléments nutritifs essentiels. Le fait de manger des légumes et des fruits crus chaque jour en bonne quantité permettra à votre corps :

 d'éliminer les toxines qui se sont accumulées au fil du temps

 de régénérer tous les tissus de l’organisme

 d'améliorer l’absorption des nutriments par les cellulesjusqu'à un niveau optimal

 de fournir l'énergie vitale nécessaire à toutes les fonctions du corps.

Les exceptions qui confirment la règle

Devant la proposition de modifier l’alimentation, qui n’a pas entendu cet argument : « Moi, j’ai un oncle qui a mal mangé et fumé toute sa vie. Il n’a jamais été malade et il est mort à 98 ans ! » ?

Ces exceptions existent, ceux dont la génétique est suffisamment forte pour permettre à l’organisme de se défendre efficacement contre les méfaits de la malbouffe ou de la cigarette. Mais jamais un corps ne pourra se régénérer dans ces conditions. Ce corps ne fera que se dégénérer de façon beaucoup plus lente que ce que connaît la moyenne des gens.

Ces personnes pourront se sentir satisfaites de leur état de santé, mais ce n’est pas l’état d’un corps régénéré et à son plein potentiel.

L’équilibre acido-basique du corps humain

Hormis les sucs digestifs de notre estomac, la quasi totalité des fluides dans notre organisme sont de type alcalin. Or, notre alimentation est notre principal pourvoyeur d'éléments alcalinisant1. En contre partie, une alimentation favorisant un apport d'éléments majoritairement acidifiants2

provoque un débalancement de cet équilibre et oblige le corps à mobiliser différents moyens pour contrer ces agressions. Une acidose trop importante est gage de la dégénérescence des tissus en plus d’entraver les réactions chimiques essentielles au bon fonctionnement du corps, pouvant entraîner l'arrêt des fonctions vitales. Pour être en santé, l’organisme doit être alcalin.

Les aliments alcalinisants pour l’organisme sont les fruits et légumes crus, mûrs et idéalement biologiques. Les plantes médicinales et les algues sont également alcalinisantes. Les aliments acidifiants, donc toxiques, sont les viandes, les poissons, les fruits de mer, les produits

laitiers (incluant les fromages et les yaourts), les céréales, les charcuteries, l'alcool, le tabac, le café, le thé, les sucres raffinés, les mets préparés et les médicaments. Même si elles sont physiologiques, les protéines, les graines et les noix sont également acidifiantes. Pour

conserver une santé optimale il est nécessaire que notre apport calorique soit composé d’un minimum de 80% d'aliments alcalinisants contre un maximum de 20% d'aliments acidifiants, idéalement physiologiques.

La pollution, les émotions négatives, le manque de sommeil, le stress et les sports de haut niveau sont également acidifiants pour l'organisme, alors que le plein air, le soleil, la relaxation, le yoga, la marche et les émotions positives sont alcalinisants.

Commencez à vous demander si votre alimentation aujourd’hui est de type acidifiant ou alcalinisant et commencez si vous le souhaitez par introduire un voire 2 jus de fruits frais chaque jour sans le mélanger à autre chose.

Dans moins d’une semaine, vous verrez votre teint changer et s’éclaircir, vous vous sentirez moins fatigué et aurez plus de tonus.

1 Alcalinisant : qui produit des résidus ayant un PH alcalin.

2 Acidifiant : qui produit des résidus ayant un PH acide.

Articles récents
Archives