Tout, absolument tout, débute dans les intestins.


Siècle après siècle les hommes et les femmes sur quasiment la Terre entière se sont égarés du bon sens alimentaire.

LE LAIT ET SES DERIVES

Du cancer du sein à celui de la prostate en passant par l’arthrite et beaucoup d’autres pathologies, le lobby du lait reste sourd et aveugle en produisant rien qu’en France, en 2012, 23,9 milliards de litres soit 24 millions de tonnes rien que pour la vache, étant exclus tant la brebis que la chèvre.

L’un des problèmes majeurs du lait aurait pu être minimisé si le lait avait continué à être traité tel que le faisaient bouillir pendant approximativement 26 minutes les gens jusque dans les années 70 où l’étape suivante était l’extraction de la crème rendue à la surface. Mais les procédés industriels tel par exemple l’U.H.T. ne sont absolument point adéquates, en effet, le temps de chauffe étant réduit à 4 secondes, les Facteurs de Croissance ne sont plus extraits de ce lait. Or ce sont justement ces Facteurs de Croissance qui vont faire en sorte de faire vivre plus longtemps les cellules de notre corps alors que naturellement au bout de quelques jours elles meurent afin d’être remplacées par de nouvelles. Vous venez de le comprendre, cette longévité contrenature des cellules sera un facteur aggravant favorisant les cancers et autres maux, bien entendu en lien avec d’autres facteurs tels que le stress, la dépression, le négativisme s’il dure trop longtemps ou qu’il est fréquent, en somme de l’hygiène de vie en général.

Les Facteurs de croissance contenus dans le lait de vache ont toute leur place dans ce breuvage naturellement dédié au veau qui doit grandir en une année alors que l’homme grandit en deux décennies, et de plus ces Facteurs de Croissance sont justifiés pour un animal qui devra peser plusieurs centaines de kilos, or est-ce que l’homme ou la femme seraient naturellement prévus par le Créateur ou par Dame Nature pour avoir une constitution de plusieurs centaines de kilos ?

L’autre problème du lait, surtout consommé en veux-tu en voilà, un verre par-ci un yaourt par-là, des portions de fromages par-ci et à nouveau des yaourts par-là, est qu’il est en totale contradiction avec l’abatage publicitaire qui a lieu plusieurs fois par jours depuis des années : « Les Produits Laitiers Sont Nos Amis Pour La Vie » ; le lait à priori alcalin, c’est-à-dire basique, est tout à fait autre lorsqu’il est traité par l’estomac où il devient acide. Or, à notre époque et plus particulièrement dans les pays occidentaux, l’homme et la femme modernes ont très souvent un Ph acide dans leur organisme (intestins grêles). Et que fait l’organisme lorsque le terrain est trop acide ? Tous les naturopathes le savent : le corps va puiser le calcium du squelette (peut-être aussi celui des dents ?) afin d’équilibrer la surcharge d’acidité !

LE SUCRE

Le sucre a un impact direct sur le corps tout entier en induisant la déprime, des chutes de vitalité. Des maux, dits jusqu’à présent « psychologiques » trouvent en fait leur source en sein même non pas du cerveau de l’encéphale mais du cerveau de l’intestin grêle ! Si les psychologues et les psychiatres ne sont pas encore au parfum, dites-vous bien que Vous maintenant vous savez !

(Le sucre n’étant pas le seul incriminé, loin de là, en effet, la flore intestinale de par sa qualité ainsi que de par sa quantité (pensez aux antibiotiques) se dégrade génération après génération. Or cette flore désormais dégradée est à l’origine d’un grand nombre de troubles psychiques comme l’autisme à titre d’exemple. Et cette flore désormais et malheureusement dégradée et insuffisante est transmise par la mère et même par le père durant la grossesse et la période de l’accouchement puis celle de l’allaitement naturel) (Dans l'estomac il ne doit y avoir strictement aucun apport de bactéries en vue de reconstituer la flore intestinale ; L'estomac doit absolument être le plus vierge possible ; C'est pourquoi l'apport de probiotiques est désormais en cette année 2015 totalement remis en cause)

Lorsque l’on éprouve des difficultés à s’en séparer, alors au moins privilégier celui de pur sucre de canne puisqu’il apporte à l’organisme des nutriments lui étant réellement bénéfiques, même pour les dents !

Tandis que le sucre raffiné de betterave (sucres blancs) non seulement n’apportent strictement rien à l’organisme mais en plus il le pollue, puis de surcroît le manipule (sucre candida albican (champignon) addiction). Approximativement 26 maux sont susceptibles d’être provoqués et entretenus par le candida albican.

Et bien évidemment une surconsommation de sucre et même une consommation trop régulière de sucre dérègle le pancréas à un moment ou à un autre de la vie.

Quant enfin au gluten, le Maroc est très en retard !

Est-ce que le mot « gluten » ne nous ferait pas penser à un autre mot ? ...Peut-être, voir certainement le mot « glu » ... Non ? Sachant que le rôle de l’intestin grêle est d’absorber les nutriments nécessaires à notre organisme, disons-nous bien que lorsque les parois de l’intestin sont enduites de colle, il va sans dire que sa fonctionnalité est incomplète. Ensuite il va bien falloir que l’organisme se débarrasse de cette inutile substance : des surcroits d’efforts sont alors fournis, or le rôle de la nourriture en plus d’être un plaisir est avant tout celui de soutenir le corps par ce qu’elle lui apporte de nutritif et de vitalité.

Concernant le blé, ce sont surtout les sélections effectuées par l’homme au fil du temps qui l’on chargé d’autant de gluten.

Et comme si déjà ceci ne suffisait pas, vicieusement l’industrie agroalimentaire en met partout, même là où il ne devrait sensément point y en avoir.

Faire des galettes de sarrasin peut être un moyen de garder une céréale (ou pseudo-céréale) dans son alimentation sans risque d’ingurgiter quel que gluten que ce soit.

Il y a d’autres pistes, mais c’est à chacun chacune de les explorer en fonction des allergies ou encore en fonction des intolérances alimentaires dont il ou elle ferait l’objet.

Les intolérances alimentaires font que les parois de l’intestin grêle ne jouent plus l’un des rôles qui leur incombe à savoir être la barrière intestinale qui ne laissera pas tout passer dans le sang et dans le corps. Or si l’intestin grêle devient une passoire alors il ne faudra pas s’étonner soit de prendre du poids soit de laisser entrer dans l’organisme des métaux lourds (Parkinson ? Alzheimer ? ....)

Il est temps de réavoir du bon sens concernant notre alimentation afin de s'épargner beaucoup de maladies.

Articles récents
Archives